Sécurité routière : les accidents de la route

Les accidents de la route en France

En 2017, selon les résultats définitifs de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) , 3 684 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, soit une légère baisse de -1,4%. En revanche, les autres indicateurs de l’accidentalité sont en hausse : les accidents corporels de +2,2%, les personnes blessées de +1,3%, ainsi que les hospitalisations à la suite d’un accident routier de +2,0%. De plus, l’accidentalité routière est en forte hausse (+9%) chez les motocyclistes et chez les cyclistes (+7%).

En 2017, les tranches d’âge en sur-risque sont toujours les 18-24 ans (108 tués par million d’habitants) et les 75 ans et plus (88 tués par million d’habitants), puis les 25-34 ans (74 tués par million d’habitants). La proportion hommes/femmes reste relativement stable : trois quarts des personnes tuées ou blessées gravement dans un accident de la route sont des hommes (77% en 2017).

L’indemnisation

La loi Badinter de 1985 prévoit un « droit à indemnisation »  pour toute victime d’un accident de la circulation dans lequel est impliqué un véhicule terrestre à moteur. Une faute commise peut limiter voire exclure ce droit.

Le constat amiable doit être rapidement transmis à l’assureur. En cas de séquelles, l’évaluation des dommages corporels fait l’objet, en fonction de leur gravité, soit d’un avis sur pièces, soit d’une expertise médicale.  Une offre d’indemnisation pourra vous être faite.

Ces accidents de la route peuvent également être des accidents de trajet ou des accidents de mission.

La FNATH peut vous accompagner dans vos démarches (prévoir lien vers plateforme)

Handicap et conduite

Il existe des règles particulières pour les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap, qui souhaitent conduire. Ces règles ne sont pas les mêmes selon que selon que vous souhaitez obtenir le permis de conduire ou que vous l’ayez déjà.  L’aptitude à conduire sera évaluée. Selon les types de handicap, il existe des règles particulières (aménagements du véhicule, contrôle de l’acuité visuelle…).