La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 
Plus sûre Plus juste Plus solidaire

Cadences infernales (08/01/2009)

Danièle, 56 ans, a travaillé durant 30 ans dans des pressings, notamment comme repasseuse. « Mon dernier employeur a fait de la sous-traitance pour une grande blanchisserie. On nettoyait des combinaisons industrielles. On en recevait 800 en une semaine, en plus du travail habituel. On mettait le double de combinaisons dans les machines et on abaissait le temps de sé­chage de 30 à 20 mn. Beaucoup le font, mais, comme les vêtements ne sont pas assez secs, le solvant n’est pas suffisamment évaporé. On en prend plein les poumons."

Les vêtements restent imprégnés, du coup les clients le respirent aussi. J’ai eu des symptômes, mais mon employeur a essayé de me dissuader de prévenir la médecine du travail, même s’il a admis qu’il avait aussi des symptômes. Finalement, j’ai quand même été déclarée inapte, mais à cause de troubles musculo-squelettiques (TMS) aux deux mains.»

La Fnath Mentions légales Nous contacter