Décès d’un travailleur dans les locaux de l’Assemblée nationale : La FNATH demande aux Parlementaires de réformer le système !!

La FNATH s’associe pleinement à la minute de silence qui a été partagée par les Parlementaires à l’Assemblée nationale après le décès d’un homme employé par une entreprise de sous-traitance dans un parking de l’institution.

La FNATH rappelle que tous les ans des milliers de travailleurs décèdent ou sont victimes d’un accident avec des séquelles graves qui les laissent handicapées.

Si cette « minute de silence » est bienvenue et légitime, l’Assemblée nationale devrait avoir le courage politique de faire des conditions de travail et de l’indemnisation des victimes du travail une de ses priorités et un de ses axes de travail.

La FNATH demande, depuis plus de 20 ans, une réforme en profondeur d’un système à bout de souffle, sclérosé et opaque qui continue à prétendre qu’il est efficace.

Prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles, c’est aussi améliorer en urgence un système d’indemnisation qui date de la fin du 19ème siècle et qui laisse les victimes dans l’indigence et fait supporter l’essentiel des dépenses à la collectivité.

 Pour la FNATH ce décès intervenu au sein des locaux de l’Assemblée nationale doit constituer un « électrochoc » face aux pouvoirs publics et les lobbies qui se refusent, depuis plus de 20 ans, à faire évoluer un système injuste et dépassé.

 Elle se tient à la disposition des parlementaires pour présenter ses propositions.

Découvrez nos derniers communiqués de presse

https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2022/07/AdobeStock_244431058.jpeg

Revalorisations : c’est trop peu !

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2021/10/AdobeStock_274327811.jpeg

Déconjugalisation de l’AAH : enfin votée !!

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2020/02/AdobeStock_62403810.jpeg

Décès d’un travailleur dans les locaux de l’Assemblée nationale

Découvrir