De multiples aides se mettent en place en faveur des plus démunis, des personnes fragiles, des entreprises, … et c’est une bonne chose !

Mais que fait-on des travailleurs et bénévoles qui assurent quotidiennement, au prix de leur santé et hélas même de leur vie, la continuité des services prioritaires ?

Doivent-ils se contenter de notre compassion et de nos remerciements chaleureux et sincères ?

La législation Accident de Travail – Maladie Professionnelle que nous dénonçons pour son archaïsme n’est absolument pas adaptée la situation,

  • d’abord parce qu’il faudrait créer une nouvelle maladie professionnelle, ce qui nécessiterait de trop longues négociations, et des procédures interminables,
  • ensuite parce que cette législation ne concernant pas tous les régimes sociaux, cela conduirait à des laissés pour compte,
  • enfin, parce que l’indemnisation Accident de Travail – Maladie Professionnelle est la seule à être forfaitaire et donc très largement incomplète,

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle.

La FNATH demande la mise en place d’une commission d’indemnisation appuyée sur un fonds d’indemnisation existant tel que l’ONIAM pour faciliter la procédure. Elle a interpelé le Président de la République depuis le 2 avril dernier.

Ce n’est qu’à cette condition que les travailleurs et bénévoles concernés bénéficieront d’une reconnaissance et d’une indemnisation juste, rapide et équitable.

La Nation le leur doit !

Télécharger le communiqué de presse

Découvrez nos derniers communiqués de presse

https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2024/02/AdobeStock_176704970.jpeg

La FNATH dénonce l’augmentation des franchises décidée par le gouvernement

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2018/03/Groupe-de-masques-6.jpg

LES VICTIMES NE VOUS DISENT PAS MERCI !

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2021/07/AdobeStock_113902859.jpeg

Cancers et ultraviolets : 1.5 million de travailleurs concernés

Découvrir