L’amiante

En première ligne du combat ayant abouti à l’interdiction de l’amiante en 1996, la FNATH accompagne les victimes dans leurs démarches d’indemnisation et les représente au conseil d’administration du Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (FIVA).

Les victimes d’origine professionnelle doivent bénéficier d’une reconnaissance au titre des maladies professionnelles préalablement à la saisine du FIVA.

L’exposition aux poussières d’amiante entraine plusieurs types de pathologies : fibroses, cancers (broncho-pulmonaires, mésothéliome), pleurésies asbestosiques, visées par le tableau des maladies professionnelles, mais également d’autres affections telles que le cancer du larynx qui pourra bénéficier d’une reconnaissance professionnelle.

Dans certaines conditions, les travailleurs de l’amiante peuvent bénéficier d’une allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante.

Que l’exposition aux poussières d’amiante soit professionnelle ou environnementale, il est possible de saisir le fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante. Les ayants-droits  d’une victime de l’amiante peuvent, sous conditions, être indemnisés.

Toutes les décisions des organismes sociaux peuvent être contestées, dans des délais spécifiques.

Les agents des fonctions publiques, les exploitants agricoles, les commerçants, les artisans et les entrepreneurs bénéficient de dispositions particulières.

Si vous souhaitez être accompagné par les juristes de la FNATH, contactez nos antennes en proximité ou posez vos questions à notre assistance juridique en ligne.

Le service de conseil et défense

Découvrir

L’intégration professionnelle

Découvrir

FNATH Services : améliorer votre quotidien

Découvrir