La FNATH, association des accidentés de la vie, mène une campagne de prévention des addictions à destination des personnes en situation de rupture d’emploi (chômage et arrêt de travail longue durée).

Elle diffuse aujourd’hui la synthèse d’une enquête visant à mieux connaître
le lien entre rupture professionnelle et consommations addictives.

Avec le soutien du ministère des Solidarités et de la Santé, le ministère de l’Action et des Comptes Publics et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, et avec l’appui d’un comité d’experts*, la FNATH a entrepris d’interroger
cette problématique de santé publique pour une campagne de prévention ciblée.

Premier outil de la campagne, un questionnaire a été élaboré et diffusé par la FNATH et relayé par des partenaires.

Objectif principal : analyser le lien entre la situation vis-à-vis de l’emploi et le niveau de consommation et de dépendance aux substances psychoactives et l’accompagnement éventuel dont les personnes ont bénéficié.

Les points essentiels de l’enquête :

  • Pour 58 % des répondants, la consommation de substances est en augmentation depuis le changement de situation professionnelle
  • 63 % estiment que cette consommation leur pose problème
  • Parmi les substances psychoactives consommées, les médicaments contre la douleur (morphine, opium, codéine) occupent la première place (55 %)
  • L’âge de la première consommation concernant les traitements contre l’anxiété et la douleur est très corrélé à la situation de rupture d’emploi des répondants
  • Près d’un tiers des répondants déclare n’avoir parlé de leur consommation avec personne
  • Pour 60 % des répondants un échange sur le sujet est envisageable avec un médecin

    Analyse de l’enquête sur fnath.org

Avertissement
L’enquête a été réalisée via un questionnaire diffusé en ligne du 30 janvier au 29 avril 2019 sur le site de la FNATH et de ses partenaires (questionnaire comportant une quinzaine de questions, élaboré par la FNATH et un comité d’experts).

  • 204 personnes ont répondu spontanément à ce questionnaire
  • 55 % d’hommes / 45 % de femmes
  • 60 % des répondants ont + de 50 ans
  • 79 % ont un handicap
  • 48 % d’employés et 26 % d’ouvriers
  • 43 % sont au chômage ou en arrêt maladie depuis 3 ans ou plus
  • 59 % sont des polyconsommateurs

*Comité d’experts : Pôle Emploi / ANPAA / OPPELIA / Fédération Addiction / CSAPA Centre hospitalier Sainte-Anne (Paris 14e) / ADIXIO / MNCP / SNC /

Télécharger le communiqué  de presse

Découvrez nos derniers communiqués de presse

https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2019/07/AdobeStock_1660284061.jpeg

Enquête « Addictions en situation de rupture professionnelle »

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2019/06/Cour_de_cassation.jpeg

Préjudice d’anxiété : Près de 800 dossiers examinés par la Cour de Cassation le 20 juin 2019

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2018/06/AdobeStock_200314292.jpeg

Cliniques privées : des facturations abusives dans un établissement sur deux !

Découvrir