La FNATH demande au Gouvernement de remédier à un manque flagrant d’information

300 000 : C’est le nombre de retraités qui pourraient prétendre à l’allocation solidarité et qui n’en font pas la demande par manque d’information !

Il s’agit d’une allocation complémentaire aux petites retraites dont l’octroi ne repose que sur des critères de ressources.

Soumettre l’accès à cette allocation à une formalité de demande, pour des personnes bien souvent éloignées de l’information et des réseaux, revient à les priver de ce droit.

A l’heure où toutes les données de ressources sont centralisées, rien ne s’oppose à ce qu’un octroi systématique soit mis en place pour les retraités répondant aux critères de ressources, et éviter ainsi des démarches pénibles voire inaccessibles pour certains.

La FNATH demande au Gouvernement de mettre d’urgence en place les mesures nécessaires pour systématiser ce droit qui permettrait aux retraités les plus modestes d’augmenter de manière immédiate leur pourvoir d’achat.

Comme toutes les associations de personnes malades, accidentées ou handicapées, la FNATH déplore la lourdeur des procédures d’accès aux droits qui pénalise les plus fragiles et revient souvent à les priver d’un droit qui leur est légitime.

Un grand chantier devra être mené par le nouveau Gouvernement afin de faciliter l’accès aux droits pour les plus fragiles.

Depuis un siècle, par sa présence sur l’ensemble du territoire, la FNATH défend et accompagne les accidentés de la vie, pour faciliter leur accès aux droits.

Ressources des personnes en situation de handicap

Découvrez nos derniers communiqués de presse

https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2024/06/AdobeStock_749935077.jpeg

Polluants éternels : dans la vallée du Rhône, un scandale sanitaire passé sous silence

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2018/07/AdobeStock_141859061.jpeg

Elections législatives : La FNATH fidèle aux valeurs humanistes

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2020/04/Indemnisationintegrale.jpg

ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLE. Amélioration de l’indemnisation : a Cour de cassation persiste et signe !

Découvrir