La campagne de la primaire ouverte de la droite et du centre est déjà bien lancée. Faisant le constat que de nombreuses thématiques concernant pourtant des millions de personnes, comme la politique du handicap, de la santé au travail et de la santé publique, sont oubliées ou, au mieux, abordées de manière très partielle voire caricaturale, la FNATH vient d’écrire à chacun des candidats afin de leur rappeler ces enjeux et de leur proposer une rencontre.

La politique du handicap.

La loi handicap de 2005 aura quasiment 20 ans à la fin du prochain quinquennat. Des pans entiers de la politique en la matière sont à revoir : la prestation de compensation n’a pas évolué depuis 2005 ; 500 000 personnes handicapées recherchent un emploi ; la question des ressources et du pouvoir d’achat des personnes handicapées reste la grande oubliée de tous les gouvernements ; le retard de la mise en accessibilité de la Cité conduit à des exclusions… Malgré cette situation, aucun candidat n’affiche de propositions claires pour renforcer la citoyenneté des personnes handicapées.

La santé au travail

Sur ce sujet, les prises de position des candidats se limitent pour le moment à des positions souvent caricaturales sur la pénibilité au travail, alors même que les différences d’espérance de vie entre les catégories socio-professionnelles n’ont jamais été aussi fortes et que l’espérance de vie sans incapacité se dégrade. Pourtant, les conditions de travail se dégradent, les licenciements pour inaptitude ne cessent d’augmenter et le régime d’indemnisation n’a évolué qu’à la marge depuis plus de 100 ans (alors même que la branche accidents du travail – maladies professionnelles est excédentaire)…

La politique de santé

L’assurance maladie et l’accès aux soins doivent constituer également un axe clair et précis des  programmes des candidats à l’élection présidentielle. L’accès aux médicaments et aux dispositifs médicaux innovants, la démographie médicale, la soutenabilité financière de la protection sociale, l’accès aux soins des plus démunis et le montant important des restes à charge, renforcé en particulier par les dépassements d’honoraires, appellent également des réponses permettant de maintenir notre haut degré de protection sociale.

Pour aborder ces questions, la FNATH vient d’adresser un courrier à l’ensemble des candidats de la primaire de la droite et du centre, leur proposant une rencontre dans le but de développer ces thématiques et de leur apporter l’expertise de terrain de notre association et de ses adhérents.

Découvrez nos derniers communiqués de presse

https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2022/12/ANSM.-AdobeStock_459260901-1.jpeg

Affaire LEVOTHYROX : Après MERCK, L’ANSM mise en examen

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2022/12/invalidite.jpg

Réforme des règles de cumul de la pension d’invalidité : la FNATH dénonce une nouvelle discrimination entre les assurés

Découvrir
https://www.fnath.org/wp-content/uploads/2022/11/AdobeStock_274966957.jpeg

Après le glyphosate, après le chlordécone et bien d’autres ; la chloridazone

Découvrir