La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 
Plus sûre Plus juste Plus solidaire

« On travaillait dans un brouillard » (03/06/2010)

Jean-Claude Gardy a travaille chez Valeo pendant 32 ans D'abord en Normandie dans la Vallée de la mort puis a Limoges Jean-Claude qui souffre de fibrose, s'est battu pendant dix ans pour faire reconnaître son préjudice « Lorsque l'on a commence a savoir a quel point les salariés de Valeo avaient été exposés en Normandie et que ça a commence a chauffer, l'entreprise a délocalisé une partie de son activité a Limoges II faut savoir que nous mélangions sans protection l'amiante qui arrivait du Canada dans des sacs de papier. Parfois, on ne se voyait même plus tant la poussière volait Et il nous arrivait d'aller manger sur les sacs d'amiante » Lorsque Jean-Claude accepte une mutation a Limoges en 1999, les salariés du site n'ont pas conscience du risque et ils ne veulent pas s'engager dans la bataille « Je me suis battu seul, avec des succès et des revers, au fil des décisions de justice, jusqu'au moment ou nous avons gagné, en 2006, lorsque la faute inexcusable de l'employeur a été reconnue » Jean-Claude n'en a pas pour autant été au bout de ses peines et il aura fallu le soutien de la Fnath et la création du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante pour obtenir une indemnisation et une rente pour une invalidité reconnue a 20 % mais payée a 10. Entre-temps, sa soeur, qui travaillait en Normandie, est décédée a 60 ans d'un cancer de la plèvre

La Fnath Mentions légales Nous contacter