La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 
Plus sûre Plus juste Plus solidaire

Tribunal : Sécurité au travail et responsabilité de l'employeur (28/05/2010)

C'est véritablement une grande affaire de malchance dont est victime, une salariée de l'usine Danone Un chariot élévateur lui monte sur le pied, fracture de quatre orteils et quelques jours après il faut l'amputer entre la cheville et le genou L'accident du travail ne fait aucun doute, par contre la société laitière conteste ses responsabilités En effet, l'accident s'est produit dans des circonstances bien particulières La salariée blessée travaillait habituellement seule avec son chariot élévateur dans cette zone Mais le 6 août 2007, l'arrivée d'un stock de palettes non conformes oblige a des manipulations supplémentaires Un autre salarié, avec un chariot élévateur est envoyé dans ce secteur de l'usine Soudainement une alarme retentit, signalant un problème sur un convoyeur
Conformément a ses responsabilités, la salariée s'y rend pour remettre tout en ordre C'est au retour, pour reprendre son engin, qu'elle est blessée par le deuxième chariot dont la présence est inhabituelle Au lendemain de l'accident, la direction qui attache une grande importance a la sécurité de ses employés met en place une importante signalisation au sol avec des couloirs de circulation pour les piétons et les engins auxquels on affecte des emplacements de stationnement
La société a aidé, chaque fois que nécessaire, sa salariée qui désormais ne peut plus travailler Me Robert-François Rastoul, partie civile au nom de la fédération nationale des accidentés du travail et handicapes (FNATH) parle « d'imprévision la plus totale », confirmée par les mesures prises le lendemain Au ministère public, Baptiste
Porcher rappelle que le projet sécurité initial est ressorti après l'accident et il réclame 10000 € d'amende dont 8000 avec sursis
Le défenseur de la société, précise que « la justice n'est pas la vengeance », et il plaidera la relaxe en plusieurs points du dossier
Le tribunal correctionnel que présidait Mme Christine Catugier rendra sa décision le 17 juin prochain.

La Fnath Mentions légales Nous contacter