La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 
Plus sûre Plus juste Plus solidaire

Territoire de Belfort « Des coupes grossières » (13/05/2009)

« Selon nous, il y a des coupes grossières dans le projet qu’essaient de faire passer les pouvoirs publics, s’insurge Claude Voelin, président du groupement départemental de la Fnath (Fédération nationale des accidentés du travail et des personnes handicapées) dans le Territoire de Belfort. Ce nouveau découpage ne tient pas compte de la géographie ni des contraintes régionales

S’il voit le jour, il faudra parcourir plus de 100 km pour rejoindre le seul Tass à la ronde : Besançon. Pour la seule région de Franche-Comté, les Tass de Lons-le-Saunier, Belfort, Montbéliard et Vesoul devraient fermer. Là où nous en disposions de cinq, on nous en laisse plus qu’un. En outre, le Tass de Besançon traite environ 392 dossiers par an, mais avec des délais réputés longs. Au final, après regroupement, il devrait traiter près de 1600 dossiers ! »
« C’est absurde ! Heureusement, ajoute ce responsable associatif, nous disposons d’un contre-projet qui, lui, tient compte des nécessités locales : maintenir à Belfort un Tass qui regrouperait ceux de Montbéliard, du Territoire de Belfort et de la moitié de la Haute-Saône, pour couvrir une aire urbaine forte de 400 000 personnes. Chacun, nous ne serions plus qu’environ à 50 km d’un Tass. » « Notre sénateur, nos deux députés sont mobilisés. Le ministre, Brice Hortefeux a répondu que l’on pouvait encore discuter avec le préfet de région. La porte n’est donc pas fermée. Mais on ne gardera pas tous nos tribunaux, c’est sûr... »

La Fnath Mentions légales Nous contacter