La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 
Plus sûre Plus juste Plus solidaire

Collectif « Ni pauvre, ni soumis » (11/06/2008)

Entendre c'est bien. Ecouter et agir c'est mieux !

Le collectif d’associations interpelle les parlementaires, par le biais d’un kit les invitant à écouter et agir pour une réforme des ressources créant un revenu d’existence décent pour les personnes qui ne peuvent pas ou plus travailler en raison de leur handicap ou de leur maladie invalidante !

Téléchargez le kit du collectif Ni pauvre, ni soumis

Renvoyées à la conférence nationale du 10 juin pour des réponses « concrètes », les 100 associations nationales de « Ni pauvre, ni soumis » n’entendent pas se faire oublier.

Les réponses du Gouvernement à la mobilisation du 29 mars et aux revendications du mouvement « Ni pauvre, ni soumis » sont “les caisses sont vides” et “nous verrons tout cela le 10 juin lors de la conférence nationale du handicap”. Les associations s'inquiètent de ce que le 10 juin, aucune réponse ne soit apportée à la question des ressources, le gouvernement n'ayant pour l'instant que survolé la question du revenu d'existence dans le cadre des groupes de travail préparatoires pour la conférence, ne permettant aucune concertation approfondie et ni aucune négociation.

En outre, les conférences, les discours, les promesses, les associations connaissent. Si 35 000 personnes en situation de handicap et malades ont défilé à Paris, parfois en prenant de gros risques pour leur santé, ce n’est pas pour entendre des mots mais pour obtenir des réponses et des actes.

Les caisses sont vides ? Le sont-elles pour tout ? Peut-on entendre cet argument lorsqu’il est question de vie et de dignité et que chacun sait, que les moyens financiers se trouvent lorsque la volonté politique est là pour arbitrer et considérer les vrais problèmes et urgences ?

La situation est à la fois simple et dramatique : elle appelle une réaction rapide et concrète ; elle concerne tous les citoyens car c’est notre modèle de société qui est en jeu !

« Entendre c’est bien, écouter et agir c’est mieux ! »

Le collectif « Ni pauvre, ni soumis » interpelle les parlementaires. Parce qu’en tant que représentants des citoyens de ce pays, ils ont le devoir de défendre ceux qui en ont le plus besoin.

Chaque parlementaire a ainsi reçu un argumentaire accompagné d’un coton-tige pour l’inciter à enfin écouter et agir pour les personnes regroupées dans le collectif « Ni pauvre, ni soumis ». Le collectif attend d’eux qu’ils portent auprès du gouvernement ses demandes. A travers des questions au gouvernement, peut-être obtiendront-ils des réponses concrètes (conférence nationale du handicap ou pas), pour les milliers de personnes en situation de handicap ou de maladie invalidante, des victimes du travail, qui, aujourd’hui, se trouvent marginalisées ! 

« Sous les pavés, la misère… »

78% des Français estiment que la période de mai 68 a été pour la société française une période de progrès social, selon un sondage CSA publié le 13 mai dans L'Humanité.

Et mai 2008 alors ? Le progrès social semble loin, quarante ans après, quand on sait que des centaines de milliers de personnes en situation de handicap ou de maladie invalidante sont condamnées à vivre toute leur vie sous le seuil de pauvreté parce qu’elles ne peuvent pas ou plus travailler !

Les présidents des associations du Collectif « Ni pauvre, ni soumis » appellent donc à se réunir le 29 mai place de la Sorbonne à partir de 10h30.


Rappel des demandes :
 

> Pour le 1er janvier 2009 :

- créer un revenu d’existence égal au moins au montant du SMIC brut et indexé sur celui–ci, assorti de cotisations sociales et soumis à l’impôt, pour toutes les personnes incapables de travailler en raison de leur handicap ou de leur maladie invalidante, quel que soit leur âge, qu’elles aient cotisé ou non.

Ce revenu doit être indépendant des ressources du conjoint, du concubin, de la personne avec laquelle un pacte civil de solidarité a été conclu, ou encore des personnes vivant sous le même toit, et ce, quel que soit le lieu de vie (domicile propre, établissement, chez un tiers).

- permettre un cumul de ce revenu de remplacement avec un revenu professionnel – selon le principe du revenu de solidarité active (RSA) - pour toutes les personnes en situation de handicap ou de maladie invalidante garantissant ainsi un revenu supérieur au SMIC brut.

> Dès 2008 :

- revaloriser de 5 % toutes les allocations et pensions et pas seulement l’AAH (pension d’invalidité, allocation supplémentaire invalidité, minimum vieillesse ainsi que rentes d’accident du travail et de maladies professionnelles).

- assouplir les critères d’accès au complément des ressources pour toutes les personnes en situation de handicap ou de maladie invalidante qui ne peuvent pas travailler et qui ont des ressources inférieures ou égales au montant de la garantie de ressources des personnes handicapées (GRPH) c'est-à-dire 800 €. Aujourd’hui, seulement quelques dizaines de milliers de personnes ont accès à ce complément alors qu’une majorité des bénéficiaires de l’AAH et/ou de pension d’invalidité ne peuvent pas travailler.

- favoriser l’accès réel et effectif aux soins pour tous en ouvrant le bénéfice de la CMU complémentaire à toutes les personnes en dessous du seuil de pauvreté (soit toutes celles dont les revenus sont inférieurs à 817 € / mois, alors que le plafond de ressources pour avoir droit à la CMU complémentaire est aujourd’hui abaissé à 606 € / mois pour une personne seule), et en supprimant les franchises médicales.

Précédents articles:
(05/11/2015) Déserts médicaux : réalité versus fantasme ?
(03/03/2015) Retour sur la conférence de presse du 10 février 2015
(09/02/2015) Les dix ans de la loi Handicap. On n’est pas au bout de nos peines !
(21/03/2013) Réussir 2015 : rapport sur l’accessibilité aux personnes handicapées Combien de temps encore va durer l'exclusion de millions de français ?
(13/02/2013) Pétition. Pour une instruction sans entraves
(07/11/2012) Le bout du tunnel pour les victimes de l’amiante condamnées par la Cour d’appel de Douai à rembourser leur indemnisation
(19/07/2012) Amiante. Les victimes soulagées dans l’affaire de Douai
(22/03/2012) Pour des élections sans entraves pour les citoyens handicapés
(05/01/2012) Adaptation du logement des personnes handicapées
(24/11/2011) Touche pas à mes IJ !
(04/11/2011) Campagne « pour une loi juste » La FNATH lance une pétition pour l’adoption des propositions de loi améliorant l’indemnisation des victimes du travail
(30/06/2011) Dépôt d’une proposition de loi sur l’indemnisation des victimes du travail. Une proposition de loi pour « ceux qui se lèvent tôt »
(07/06/2011) Mediator. Les observations de la FNATH
(08/02/2011) Pénibilité : la réforme qui fait … « pschitt … » !!!
(28/12/2010) Les usagers auscultent les déserts médicaux
(02/04/2010) Le livre blanc sur l’indemnisation des victimes du travail
(09/03/2010) Suppression du juge d'instruction : Fausse concertation autour d'un monstre juridique
(12/02/2010) Installation du comité interministériel du handicap. Le nouveau souffle est-il déjà sous assistance respiratoire ?
(17/12/2009) 71% des salariés se déclarent opposés à la fiscalisation des indemnités journalières
(07/12/2009) Ensemble contre la taxation des victimes du travail
(16/11/2009) Plan cancer 2 : la FNATH attend des mesures concrètes sur les cancers professionnels.
(23/09/2009) Amiante : L’Afsset recommande d’abaisser la valeur limite d’exposition en milieu professionnel
(16/07/2009) Cancer et environnement
(08/06/2009) Refus de soins: le testing du CISS
(04/06/2009) Formation professionnelle : les personnes handicapées ne doivent pas être les laissées pour compte de la réforme.
(12/05/2009) Réforme des Tass : la résistance s’organise !
(04/03/2009) Droits des maldes et qualité du système de santé : un nouveau sondage du CISS
(19/02/2009) Réforme de l'hôpital: les propositions de la FNATH
(02/02/2009) Accès aux soins des personnes en situation de handicap
(29/11/2008) Réforme de l'hôpital: les propositions de la FNATH
(20/10/2008) PLFSS pour 2009 : la FNATH envoie ses propositions aux parlementaires
(25/07/2008) Santé : changer de logiciel
(21/07/2008) Pénibilité au travail : le gouvernement doit reprendre la main au plus vite !
(08/07/2008) Les Français et les risques environnementaux
(19/06/2008) Urgence sur les dépassements d'honoraires
(11/06/2008) Collectif « Ni pauvre, ni soumis »
(05/05/2008) Rapport Le Garrec sur la cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante
(02/03/2008) Un système de santé de plus en plus inégalitaire
(20/02/2008) Elections municipales : les partis politiques nous répondent
(20/02/2008) La FNATH dépose un recours devant le Conseil d'Etat
(22/01/2008) Appel au Président de la République
(22/01/2008) Que défendons-nous?
La Fnath Mentions légales Nous contacter