La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 
Plus sûre Plus juste Plus solidaire

Nous voulons rester dans notre logement! (23/05/2008)

Mon épouse est handicapée à 90%, nous sommes tous deux fonctionnaires, en fin de carrière. A deux ans de la retraite. Cela ne fait pour autant de nous des riches ; nous ne pourrons plus nous loger dans le parc privé à Paris où les prix sont devenus exorbitants, étant, de plus entendu que pour mon épouse handicapée il ne peut être question de quitter Paris pour des raisons liées à son handicap et à sa santé. Mon épouse est restée 10 ans sans travailler, personnellement j’ai eu un cancer avec une récidive : si nous n’avons pas acheté c’est à cause de la maladie car les surprimes des assurances pour les prêts étaient hors de notre portée.
Pour une personne handicapée, quitter un lieu où elle a tout investi et qui a tous ses repères dans le voisinage, dans un environnement qui lui est devenu familier, représente assurément une déstabilisation aux conséquences graves.
La Fnath Mentions légales Nous contacter