La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 
Plus sûre Plus juste Plus solidaire

Les Français et leurs médecins : les Français abusent-ils des consultations ? (09/07/2012)

Etude Mondial Assistance TNS Sofres
Les Français entretiennent une bonne relation avec leurs médecins. Généraliste ou spécialiste inspirent confiance et sont reconnus pour leur professionnalisme et leur disponibilité

Mais les patients abusent parfois et consultent sans réelle nécessité. Alors qu’un Français visite en moyenne son généraliste quatre fois par an : un Français sur quatre s’est déjà dit en sortant de consultation que celle-ci n’était pas vraiment nécessaire

Seulement un Français sur deux (54%) a recours à l’automédication

Mondial Assistance accompagne ses nombreux clients assureurs et mutuelles sur un marché de la santé en pleine mutation. « Le vieillissement de la population française, l’évolution de la population médicale, le manque de médecins généralistes et la pénurie de certaines catégories de spécialistes sont autant de facteurs qui vont profondément modifier la relation des Français avec leurs médecins. C’est pour mieux comprendre les attentes et les comportements des Français en la matière et anticiper ces changements que nous avons lancé cette grande enquête avec TNS Sofres1, » a déclaré Laurent Goldstein, Directeur Santé de Mondial Assistance.

1 Sondage réalisé en ligne du 25 avril au 3 mai 2012 auprès 1006 individus de 18 à 75 ans représentatifs de la population nationale
.

Dans l’intimité de la relation des Français avec leurs médecins

Les Français entretiennent des relations étroites avec leurs médecins qu’ils consultent souvent et régulièrement. En effet, 92% des Français ont consulté un médecin généraliste au cours des 12 derniers mois et un Français sur deux a consulté un spécialiste durant la même période. En particulier, les femmes sont 57% à avoir vu un spécialiste. En moyenne, un Français consulte son médecin généraliste 4 fois par an pour lui-même et 6 fois par an pour ses enfants.

Ces nombreuses et fréquentes consultations ne sont pas toujours utiles ou nécessaires. Plus d’un quart des Français (28%) reconnaissent que certaines de leurs visites chez le médecin n’étaient finalement pas nécessaires.

Lorsqu’ils consultent leur médecin traitant, les patients attendent avant tout des conseils ou un avis (75%). Moins des deux tiers disent consulter pour se faire prescrire des médicaments. Et moins d’un tiers pour se faire prescrire des examens complémentaires.

Les attentes des Français sont le plus souvent satisfaites

Les Français sont exigeants envers leurs médecins, des exigences le plus souvent satisfaites par des médecins considérés comme professionnels et disponibles. 88% des Français disent obtenir facilement un rendez-vous auprès de leur généraliste. Ils sont autant à dire que leur médecin prend suffisamment de temps pour les examiner. 90% des Français estiment que leur médecin leur explique clairement leur diagnostic et 88% sont satisfaits de l’explication donnée par leur médecin sur leur prescription. Une très grande majorité, 89%, disent pouvoir interroger leur médecin sans tabou.

Les Français ont globalement le même niveau de satisfaction auprès de leurs médecins spécialistes malgré une plus grande difficulté à obtenir un rendez-vous et des délais plus longs.

Plus d’un Français sur deux a recours à l’automédication


Alors que l’accès aux médecins est facile, rapide et assez peu cher, seulement 54% des Français disent avoir recours à l’automédication essentiellement avec des médicaments prescrits sans ordonnances et non remboursés (78%). Dans la plupart des cas (77%) l’automédication sert à traiter des symptômes légers et pour 71% des Français des symptômes habituels. Quand ils se soignent eux-mêmes, seulement 41% des Français disent demander conseil à leur pharmacien.

Les difficultés à se rendre chez un médecin (manque de temps, délai trop long pour obtenir un rendez-vous, consultation trop chère) n’expliquent que 39% des cas d’automédication.

Les Français qui ne pratiquent pas l’automédication sont 80% à penser manquer de connaissances pour le faire et près des trois-quarts (77%) disent avoir besoin des conseils d’un professionnel ou d’être rassurés par une consultation médicale avant de prendre un traitement.

« Notre étude démontre la confiance des Français dans la médecine de ville qu’ils fréquentent régulièrement voire assidument. Le système de santé français va profondément évoluer dans les prochaines années. Les médecins et en particulier certains spécialistes seront moins nombreux et donc moins disponibles. L’équilibre de la Sécurité Sociale obligera à augmenter le reste à charge, l’accès aux soins sera donc plus coûteux. Dans ces conditions, la « consommation » de médecine va évoluer. Mondial Assistance sera aux côtés de ses clients assureurs et mutuelles et des bénéficiaires pour les accompagner pendant ces évolutions afin d’offrir des services innovants et garantir l’accès à un système médical performant et adapté, » conclut Laurent Goldstein.

1 Sondage réalisé en ligne du 25 avril au 3 mai 2012 auprès 1006 individus de 18 à 75 ans représentatifs de la population nationale.

Méthodologie :


L’étude a été réalisée sur internet par TNS Sofres, du 25 avril au 3 mai 2012, auprès d’un échantillon de 1006 personnes représentatives de la population française âgée de 18 à 75 ans
.

Précédents articles:
(23/06/2017) Service d'aide à la personne
(03/01/2017) Connaissez-vous la « notoxic attitude » ?
(03/01/2017) Réalité augmentée
(09/06/2015) Handicap mental : un nouveau site pour surveiller sa santé
(09/02/2015) Retraites. Virage numérique
(12/12/2013) Stationnement gratuit pour les personnes handicapées. Un grand pas pour « les petits soucis du quotidien », un petit pas pour la politique du handicap
(22/11/2012) Vie pratique Avec le contrat épargne-handicap de la FNATH, profitez de réductions d’impôt.
(08/10/2012) Une enquête inédite
(09/07/2012) Les Français et leurs médecins : les Français abusent-ils des consultations ?
(24/04/2012) Lancement de l’application Easy PeeTM sur Smartphone
(30/01/2012) Edition d’un dictionnaire Larousse spécialement adapté aux personnes ayant des difficultés de lecture.
(20/06/2011) Vie pratique : Partez en vacances avec la FNATH ! Soyez solidaire et bénéficiez de tarifs avantageux.
(29/04/2011) Internet. E-administration
(15/03/2011) Journée de l’Association du Locked-In Syndrome (ALIS). Conférences médicales – Forum des Aides Techniques à la communication – Groupes de parole
(07/02/2011) Enquête « Handicap ou incapAcité des 20-59 ANS dans les Hauts-de-Seine »
(07/10/2010) Amiante : quels risques en bricolant ?
(03/06/2010) Mobiles: 8 à 15 modèles accessibles aux handicapés chez chaque opérateur
(29/04/2010) Survie des patients atteints de cancers en France : l’INCa dresse un état des lieux
(10/03/2010) Mortalité par accident de la vie courante en France métropolitaine, 2000-2006
(04/03/2010) Sécurité et accessibilité à l’école
(14/12/2009) Conduite et Handicap
(11/12/2009) Remise du prix « Musées pour tous »
(21/09/2009) Le code DALLOZ du Handicap accessible aux mal-voyant
(08/04/2009) L’accueil téléphonique de l’Agefiph totalement accessible aux sourds et malentendants
(06/10/2008) Un accidenté sur deux reprend le travail trois ans après l'accident
(15/09/2008)
(22/05/2008) Trop de sel !
(03/03/2008) Le choix de « Sophia »
(21/02/2008) Avis de la Commission de la Sécurité des Consommateurs
(11/01/2008) Les accidents de sport
(11/12/2007) Accessibilité de la voirie aux personnes handicapées
La Fnath Mentions légales Nous contacter